Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/09/2014

CONGO-KINSHASA:QUAND LE PAYS EST DISTRAIT ET DU COUP A COTE DE LA PLAQUE A CAUSE DE LA VRAIE-FAUSSE REVISION CONSTITUTIONNELLE ?

VERBATIM:

"La voix stridente  qui, jusqu’ici, manquait au son philharmonique, pour exiger le dialogue et contre la révision constitutionnelle, est donc là. L’UDPS, la fille aînée de l’Opposition, s’y apprête.  L’UDPS ne mettra plus à l’index des enjeux, comme ce fut le cas, ces deux ou trois dernières années.  Ses combattants parmi les plus aguerris dans la lutte pacifique en ont été, dûment, informés, le jeudi 4 septembre dernier, à la permanence du parti, sur  Zinnias, à Limete."

 Kinshasa, 9/09/2014 (La Prospérité, via mediacongo.net)


Tshisekedi à Bruxelles : l’UDPS va marcher à Kinshasa !


La voix stridente  qui, jusqu’ici, manquait au son philharmonique, pour exiger le dialogue et contre la révision constitutionnelle, est donc là. L’UDPS, la fille aînée de l’Opposition, s’y apprête.  L’UDPS ne mettra plus à l’index des enjeux, comme ce fut le cas, ces deux ou trois dernières années.  Ses combattants parmi les plus aguerris dans la lutte pacifique en ont été, dûment, informés, le jeudi 4 septembre dernier, à la permanence du parti, sur  Zinnias, à Limete.  Ensemble, avec toutes les autres forces  politiques et sociales opposées à la révision constitutionnelle, l’UDPS promet de reprendre du service.  Premier rendez-vous : le 13 septembre 2014, à Kinshasa. Mais, de quoi s’agit-il ?  Encore une  marche pour quelle finalité ?  A-t-on obtenu l’autorisation  de Kimbuta ?  Quels sont les messages, agendas  et  itinéraire de cette marche ? Qui  en seront visés ?  Puis, enfin, la stratégie de rue et/ou autres villes mortes,  n’a-t-elle pas  montré ses limites ?  Rien  n’a été révélé, du moins, pour l’instant. Toutefois, le  stratagème ne serait pas loin d’aborder toutes les questions de l’heure : Révision constitutionnelle, Dialogue, Elections, Gouvernement et Alternance pacifique à l’horizon 2016.   

On les combattra mais, ils resteront toujours debout. Le "Tenez bon, l’UDPS vaincra", loin d’être un vil crédo,  revêt, par contre, tout un cri de nature à se remonter mutuellement le moral. En l’absence du Sphinx, les combattants retroussent les manches, tous les jours. Chaleurs et froids dus à la saison ne les oblitèrent point, dans leur détermination à tenir haut, l’étendard de la lutte.

Alors qu’Etienne Tshisekedi séjourne encore en Belgique pour le suivi de son état de santé, à Kinshasa, les activités continuent jusqu’à preuve du contraire à suivre leur  cours  normal. Aucun ralentissement, ni un arrêt d’activités ne sont, pourtant, pas envisagés par les restants de l’équipe, très soudés au pays. Pour ce faire, en date du 4 septembre dernier, les combattants de son parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social, ont organisé une matinée politique au fond de Zinnias, à la hauteur de la dixième rue, à Limete, au quartier résidentiel.

Cette matinée politique a tourné autour de l’actualité politique de l’heure au niveau national qu’international mais également, elle a surtout fourni  aux combattants des éléments d’informations fiables sur l’état de santé de leur lider maiximo en convalescence en  Belgique. C’était sous l’égide du chef du département de mobilisation, en l’occurrence,  M.  Kahimba Amuri que cette matinée a vécu. Des hauts cadres du parti ainsi qu’une importante foule des combattants,  venus de tous les quatre coins de la capitale, Kinshasa, y  ont assisté, trois heures durant.  A la fin, ils ont été plus que jamais satisfaits des interventions rassurantes du secrétaire général du parti, Bruno Mavungu Puati, ainsi que de Félix Tshisekedi, chef du département aux Relations extérieures et de la diplomatie de l’UDPS. Ces  derniers ont tenu d’abord à faire taire toutes les spéculations autour de l’état de santé d’Etienne Tshisekedi. Car, disent-ils, Etienne Tshisekedi est bien portant et d’ici là, il pourra regagner la capitale.

Au sujet de la révision constitutionnelle, il sied de souligner que Bruno Mavungu avait signé une déclaration commune avec les forces politiques et sociales. Ils avaient fixé l’opinion sur leur position au sujet de toutes ces questions brûlantes qui se forment dans l’agora politique. Ils s’opposent à la révision constitutionnelle que tente d’initier, presque désespérément, la Majorité présidentielle. A cela, pour le manifester, ils projettent une marche ce 13 septembre sur toute l’étendue du pays contre toute tentative de révision constitutionnelle. Au gouvernement de cohésion nationale qui profile à l’horizon, l’UDPS ainsi que  les forces politiques et sociales ont déclaré n’y être pas concernées. Aussi, exigent-elles, enfin, la tenue d’un dialogue se conformant à l’accord-cadre d’Addis-Abeba et de la résolution  2098 des Nations-Unies.


Kinshasa, 9/09/2014 (La Prospérité, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.