Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/01/2015

KILIMANDJERO.BLOGS.DHNET.BE PRESENTE SES CONDOLEANCES LES PLUS ATTRISTEES A CHARLIE HEBDO

VERBATIM:

"Que des illuminés qui pensent se faire justice et tuer au nom d’un Dieu dont tout le monde se demande où il se cache enfin, sachent que le monde civilisé ne le laissera jamais ni faire ni en paix encore moins."

Lire la suite

LA GUERRE CONTRE LE TERRORISME SES VERITES ET ALEAS LISEZ DONC !

VERBATIM:

"Les bombardements occidentaux en Irak et en Syrie annoncent une campagne de longue durée contre l’Organisation de l’Etat islamique. La rhétorique de l’administration Obama rappelle chaque jour davantage celle du président George W. Bush, dont la politique a mené au désastre actuel. Elle est d’autant plus dangereuse que les Etats-Unis rassemblent une coalition très hétéroclite autour d’objectifs politiques obscurs."

par Alain Gresh, octobre 2014

Source:lemondediplomatique.fr

Lire la suite

CONGO-KINSHASA: REVISION CONSTITUTIONNELLE EN AFRIQUE : LE MODELE BURKINABE EST-IL STANDARD ?

VERBATIM:

"Les procès d’intention, la chasse aux sorcières, la présomption d’extranéation, la diffamation sont des actes contraires à l’unité nationale. L’on ne peut gouverner un pays sous les rumeurs. Celles-ci s’avèrent toujours contre productives. Dans mon article intitulé « Qui a-t-il dans la nationalité de Joseph Kabila Kabange ? », et qui a fait un grand bruit dans les réseaux sociaux, j’avançai l’hypothèse selon laquelle au bon moment, c’est-à-dire à la fin de son mandat, je voyais bien le chef de l’Etat prendre de court tout le monde pour prendre congé des affaires de l’Etat après la fin de  son deuxième et dernier mandat. Une hypothèse reste toujours une hypothèse, que l’on ne me prête pas des intentions nébuleuses comme c’est souvent le cas dans ce pays-là lorsque quelqu’un tente de se démarquer de la pensée unique par ses analyses et réflexions neutres, objectives. Au fait pourquoi n’était-il pas possible d’imaginer que Joseph Kabila Kabange respecte la constitution, dégage et remette les clés du pouvoir à son successeur ? Deux ans c’est peu, mais c’est en même temps beaucoup, car il peut s’y passer beaucoup de choses."

Lire la suite