Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/01/2018

H&M ET SON SINGE LE PLUS COOL DE LA JUNGLE!

VERBATIM:

Polémique pour le géant de l'habillement H&M. Tout commence dimanche, lorsqu'une internaute, la blogueuse et mannequin "grande taille" Stephanie Yeboah, poste sur son compte Twitter une capture d'écran du site marchand, dans sa version anglaise. On y voit un petit garçon noir poser avec un sweat-shirt vert à capuche, avec pour inscription : "Coolest monkey in the jungle". Traduction : "Le singe le plus cool de la jungle".

Source: europe1


H&M présente ses excuses après avoir créé la polémique avec une photo à connotation raciste

  • A
  • A
Embed Code
Copy
 
 
Harcèlement sexuel : le discours enflammé d'Oprah Winfrey aux Golden Globes
Powered by Wibbitz
 
 
 
 
00:0301:34
 
Partagez sur :

En faisant porter à un jeune garçon noir un sweat-shirt avec écrit (en anglais) "Le singe le plus cool de la jungle", H&M s'est attiré les foudres des internautes. Contactée par Europe1.fr, la marque a présenté ses excuses.

INFO EUROPE 1

Polémique pour le géant de l'habillement H&M. Tout commence dimanche, lorsqu'une internaute, la blogueuse et mannequin "grande taille" Stephanie Yeboah, poste sur son compte Twitter une capture d'écran du site marchand, dans sa version anglaise. On y voit un petit garçon noir poser avec un sweat-shirt vert à capuche, avec pour inscription : "Coolest monkey in the jungle". Traduction : "Le singe le plus cool de la jungle".

Colère des internautes. "Vous ne savez pas que traiter une personne noire de singe a une connotation raciste ?", s'est indignée Stephanie Yeboah. Son tweet a déjà été partagé plusieurs milliers de fois, notamment par des internautes qui demandent maintenant à H&M de s'expliquer dans les plus brefs délais sur ce choix. 

"N'est-ce pas triste quand une entreprise mondiale comme H&M doit à la fois: 1/ avoir recourt au racisme pour vendre un produit. 2/ Ne même pas s'en rendre compte. N'ont-ils pas des chefs de services qui participent à des réunions hebdomadaires sur la manière de vendre un produit ? Ou est-ce pour se faire de la publicité ?", s'interroge un homme sur Twitter. "Je ne peux pas imaginer que pas une seule personne sur la longue liste de ceux qui doivent approuver ce genre de choses ne s'est rendue compte que ce n'était pas une très bonne idée. Si c'est arrivé, cela veut dire que H&M a de plus gros problèmes que celui-là. Si personne dans leur équipe ne peut être sensible à ce type de problèmes", s'indigne une autre internaute.

La photo retirée, H&M présente ses excuses. Lundi matin, vers 9h30, quelques heures après le premier signalement, et alors que la polémique enfle toujours, la photo du petit garçon noir portant le sweat-shirt a été retirée du site marchand. Seule la photo du sweat-shirt, non porté, reste en ligne. Contacté par Europe1.fr, H&M assure que la photo polémique "a été retirée de toutes les chaînes H&M". "Nous présentons nos excuses à quiconque ait pu être offensé", a réagi la marque.

La mannequin interpellée sur Twitter. Depuis, la mannequin noire a expliqué sur Twitter recevoir de nombreux messages "d'hommes blancs" lui expliquant qu'il ne s'agissait en rien d'un acte raciste. "Pour quelqu'un qui a été traité de singe à de nombreuses reprises par des personnes blanches (à la fois en face et en ligne), c'est totalement inacceptable", rétorque Stephanie Yeboah, toujours sur son compte Twitter. "De plus, si vous êtes blancs, vous n'avez absolument aucun droit pour dire aux personnes noires ce qu'elles devraient ou non trouver raciste. Ce n'est pas parce que vous n'expérimentez pas vous-mêmes le racisme que ça n'existe pas", argumente-t-elle.


L'étoile jaune de Zara

En 2014, c'est un autre géant de la mode, l'enseigne espagnole Zara, qui avait créé la polémique en mettant en vente sur Internet - accessible dans dix pays - un t-shirt pour enfants à rayures horizontales bleues et blanches, brodé d'une étoile jaune au niveau du cœur. La similitude avec l'étoile de David imposée aux juifs pendant la Seconde Guerre mondiale avait immédiatement provoqué un déchaînement de protestations sur Internet. La marque avait rapidement retiré le t-shirt de la vente.

Écrire un commentaire