Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/05/2012

BELGIQUE : UN CRIME D'ENFANT N'EST PAS JUSTIFIABLE CET AVOCAT MERITE LA MORT ET DEVRAIT AVOIR HONTE DE VENIR EXPLIQUER L'INEXPLICABLE

Le christianisme a été découvert aux Noirs par l'homme blanc. Le catholicisme suivant. L'homme a sa science. Cela est incontestable. Mais sa bêtise de vouloir tout expliquer - psychanalyse, psychologie - est une échappatoire inavouée. Personne n'a le droit de tuer quelqu'un ni par anticipation, ni par précaution. Je dis JAMAIS. A cette allure, il n'est pas impossible que chaque voisin de race blanche soit un assassin. Etais-ce là un motif pour commencer à tuer, par simple principe de précaution, mon voisin ? NON. Cet avocat est un malade, ou un assassin comme sa cliente folle à lier. Des gens comme Michelle Martin, Lhermite, et Diana méritent la chaise électrique. Pareil pour leurs avocats-même si je n'ignore pas qu'ils ne font que leur travail. Mais, faire son travail et raconter n'importe quoi devant les objectifs de télévision, il y a là un cynisme que je ne vois qu'ici dans le pays de l'homme blanc.

Lire la suite

07:39 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (3)

10/02/2012

BEL:JE COMPRENDS DE PLUS EN PLUS"LES RACISTES" BLANCS QUI CRAIGNENT POUR LA DISPARITION DE LA CULTURE OCCIDENTALE MAIS JE PENSE QUE LA SOLUTION D'EXPULSER VERS LES DICTATURES LES RESSORTISSANTS ETRANGERS QUI NE RESPECTENT CELLE-CI EST URGENTE SINON...

S'inscrire

 
 
 

Prison ferme pour avoir agressé des filles en maillot de bain au nom de l'islam

(08/02/2012)

L'une des victimes avait dû être soignée à l'hôpital après avoir reçu des coups au visage

LOUVAIN Un ressortissant irakien de 32 ans a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Louvain à quatre mois de prison ferme et une amende de 275 euros pour avoir agressé verbalement et physiquement quatre jeunes filles marocaines en maillot de bain à la piscine de Louvain.

Le prévenu leur avait signifié que selon l'islam, il était scandaleux qu'elles s'affichent dans cette tenue. L'une des victimes avait dû être soignée à l'hôpital après avoir reçu des coups au visage.

Les faits ont eu lieu le 12 septembre 2010 au complexe Sportoase de Louvain.
Un an plus tard, la victime qui avait été agressée physiquement a été à nouveau menacée lorsqu'elle a recroisé par hasard le prévenu dans une rue de Louvain. A la suite de cet épisode, la jeune fille a décidé de porter plainte.

L'homme a reconnu les faits mais a refusé la proposition d'indemnisation. Il considérait être pleinement dans son droit.

"Le prévenu a visiblement des difficultés à réaliser qu'il est en Belgique et que les lois et les normes ne sont pas les mêmes ici que dans son pays d'origine", a estimé le tribunal.

© La Dernière Heure 2012

17:17 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

BELGIQUE : TOUT CECI NE PLAINDE PAS EN FAVEUR DU SOI-DISANT HOMME RATIONNEL ET HISTORIQUE OCCIDENTAL/BLANC HELAS

 
 

Un flic suspendu pour avoir volé un SDF ! Son avocat nie les faits

(09/02/2012)

EXCLUSIF

Enquête sur un policier des chemins de fer qui aurait détourné l’argent d’un SDF et son collègue qui l’aurait couvert

BRUXELLES Le parquet enquête sur un membre de la police fédérale des chemins de fer qui, profitant du contrôle en plein hiver d’un sans-abri sur le site de la gare de Bruxelles-Midi, a saisi l’argent de ce SDF, et l’a détourné.

Le parquet enquête aussi sur son collègue de la même police des chemins de fer qui a proposé par la suite au policier de rédiger un faux procès-verbal de façon à couvrir le détournement. Il nous est confirmé que le parquet de Bruxelles a effectivement ouvert un dossier de “détournement par fonctionnaire” et de “faux en écritures par fonctionnaire” . L’enquête est menée par le comité P.

L’inspecteur Pascal G. âgé de 40 ans a été suspendu par le commissaire général a.i. de la police fédérale, Paul Van Thielen. Et la décision est prolongée pour la durée de 4 mois par la ministre de l’Intérieur.

L’affaire éclate à la police fédérale des chemins de fer en charge de Bruxelles-Midi où un scandale était survenu il y a deux ans, impliquant 14 policiers pour des faits d’arrestation arbitraire, traitements dégradants, racisme, usage non légitime de la force, vols avec violences et faux P-V, ayant fait au total au moins 15 victimes identifiées, toutes en situation de précarité, à l’exemple d’une enfant tsigane dont les tresses furent coupées pour l’humilier, et jetées au W-C.

S’agissant de cette nouvelle affaire, une source autorisée mais ayant requis l’anonymat précise que la victime dont l’argent a été détourné lors d’un contrôle de police est également issue du monde de la précarité. “Un SDF” , selon elle.

Après coup, un faux procès-verbal a donc été rédigé pour couvrir les faits et ce faux P-V a ensuite encore été validé en parfaite connaissance de cause par un autre collègue, O. D., à charge duquel une procédure est également ouverte.

Porte-parole du parquet de Bruxelles, le 1er substitut Jean-Marc Meilleur ne fera aucun commentaire.

Sur décision de Joëlle Milquet, le traitement de l’inspecteur Pascal G. sera amputé d’un quart pendant toute la durée de la suspension. Ce policier comptant plusieurs années de service faisait partie comme moniteur du team maîtrise de la violence de la police fédérale ferroviaire de Bruxelles.

Il est présumé innocent.



L'avocat du policier suspendu nie le vol d'argent à un SDF par son client

Me Vincent De Wolf, avocat du policier, nie toute extorsion d'argent par son client lors d'un contrôle le 28 novembre dernier. La victime présumée n'était pas sans domicile fixe, affirme par ailleurs Me De Wolf. Selon Vincent De Wolf, son client a participé avec l'un de ses collègues à une action le 28 novembre 2011 contre les vols à la tire à la Gare du Midi à Bruxelles. Ils ont contrôlé deux personnes suspectées d'être en possession de stupéfiants et les ont emmenées au poste de police de la gare.

D'après l'avocat, l'un des deux avait 350 euros sur lui mais ce dernier aurait précisé que seuls 300 euros lui appartenaient. Les 50 autres euros ont fait l'objet d'un procès-verbal pour "objets trouvés", qui a été signé par le supérieur hiérarchique du policier. Selon Me De Wolf, les 50 euros été mis dans une enveloppe scellée, dans un coffre au commissariat.

La personne qui détenait les 350 euros, a porté plainte contre le policier qui a été suspendu provisoirement de ses fonctions. Le parquet de Bruxelles a confirmé l'ouverture d'une enquête visant le policier mais a refusé de communiquer davantage sur cette affaire.

D'après l'avocat du policier, l'affaire a été portée à deux reprises en décembre 2011 devant le Conseil d'Etat qui, à chaque fois, a suspendu les mesures de suspension à l'encontre du policier.

Gilbert Dupont / Belga

17:13 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)