Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/11/2011

IMPOSSIBLE DE SE DEBARRASSER D'HABITS DES MAUVAIS GARCONS MÊME JOEURS PROFESSIONNELS ET A CAUSE DES TÊTES BRÛLES COMME CELLES-CI TOUT LE MONDE EST STIGMATISE AH QU'ON LES FASSE RETOURNER EN AFRIQUE NOIRE !

Benteke interpellé pour car-jacking !

(08/11/2011)

EXCLUSIF

Il est accusé d’avoir pris part à un car-jacking qui ressemble à un règlement de comptes

LIÈGE Ce sont des faits pour le moins confus qui ont valu à Christian Benteke de se retrouver, lundi matin, dans les cellules du palais de justice de Liège.

L’attaquant belge est en effet accusé d’avoir pris part à un car-jacking qui ressemble plus à un règlement de comptes.

Tout commence en fait samedi avec l’arrestation de trois personnes. Dans l’après-midi, des policiers ont repéré un véhicule qui était stationné à l’angle des rues Pétry et Belvaux. Cette VW Golf avait été volée, le 14 octobre dernier, à Paris. Les policiers se sont mis en planque et ont alors interpellé trois individus africains, qui s’en sont approchés. Âgés de 22 et 23 ans, tous ont été déférés dimanche au parquet de Liège et remis en liberté dans l’après-midi.

Mais voilà, un des trois gaillards n’a pas du tout apprécié d’être ainsi arrêté. L’homme prétend en effet qu’il avait légalement acheté la voiture à un certain Kevin et qu’il ne savait pas du tout que la voiture avait été volée.

Après avoir recouvré la liberté, il a donc décidé d’aller rendre une petite visite à Kevin et, comme il n’avait plus de voiture, de lui prendre la sienne. Ainsi, vers 20 h 30, alors qu’il rentrait chez lui à bord de sa VW Polo, Kevin a été pris à parti par plusieurs hommes dont Christian Benteke.

Le ton est monté et Kevin a décidé de prendre la fuite à bord de sa VW Polo. Kevin s’est alors retrouvé poursuivi par deux voitures, une autre VW Polo et une Mercedes qui eurent vite fait de le coincer.

Plusieurs hommes sont alors sortis des deux véhicules et ont fini par extraire Kevin de son auto pour le passer violemment à tabac. L’homme a fini par s’échapper et est monté dans un bus pour trouver son salut. Les agresseurs quant à eux sont remontés dans leurs voitures et dans la VW Polo de Kevin.

Ce que les agresseurs ne savaient évidemment pas, c’est que plusieurs témoins avaient appelé la police.

Plusieurs patrouilles se sont alors rendues sur les lieux et ont réussi à interpeller trois des agresseurs : Kabeya, un Liégeois de 23 ans qui avait donc été arrêté samedi au moment de monter dans la VW Polo volée à Paris, son ami Pay, un Bruxellois de 24 ans et Christian Benteke, actuel attaquant du KRC Genk.

Les trois hommes ont été privés de liberté et déférés, lundi matin, au parquet de Liège.



Jean-Michel Crespin

© La Dernière Heure 2011

12:52 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

CA NE NOUS REGARDE PAS CAR NOUS AUTRES ON EST SURDIPLOME HEUREUSEMENT D'AILLEURS QU'IL N'Y AVAIT PAS QUE DES SIEURS LAMPIONS

  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Facebook.
 

Posez dès à présent vos questions à Frederic Loore sur « Les Africains pris au piège en Belgique »

(08/11/2011, mis à jour à 11:47)

LIVE

Paris Match publie un reportage choc sur les joueurs africains qui plongent en enfer


BRUXELLES Ils sont partout en Europe. En Belgique aussi. Ces joueurs qui ont quitté leur Afrique natale pour tenter leur chance sur le Vieux Continent. Ils rêvaient d’être les prochains Drogba, Touré, etc. Mais aujourd’hui, ils peinent à trouver un club qui les accepte. C’est tout juste s’ils parviennent à rester en situation régulière dans notre pays. L’hebdomadaire Paris Match, dans son édition de ce jeudi, propose un reportage très fouillé sur ces footballeurs africains qui vivent en Belgique, principalement à Bruxelles.

Le parcours est souvent le même, loin d’être évident, pour ces jeunes Africains. Via le récit de leur expérience, on découvre les différentes étapes du chemin, semé d’embûches, qu’ils ont dû parcourir. Comment le départ se prépare-t-il ? Quand est-ce que le rêve tourne au cauchemar ? Qu’est-ce qui retient ces joueurs déçus sur notre continent ?

Majoritairement venus d’Afrique de l’Ouest, ils ont souvent quitté leur pays, n’étant encore, à ce moment-là, que de grands adolescents. Éblouis devant le discours d’un passeur peu scrupuleux ou d’un agent véreux, ces gamins se voyaient déjà gagner la Ligue des Champions.

Tous ont donc dit oui à ce voyage vers l’enfer, se révélant déterminés et sûrs de pouvoir y arriver. Le foot, c’est vrai, ils connaissent. Pourtant, les premières désillusions arrivent rapidement. Débarqué en Europe, cela se passe rarement, voire jamais, comme on leur avait annoncé.

Abandonnés par celui qui leur avait fait miroiter l’espoir d’une grande carrière, la galère peut commencer. Les divisions supérieures ne les veulent pas. C’est dans les clubs provinciaux qu’ils essaient alors de trouver un peu de temps de jeu.

Mais après cet échec, il ne faut surtout pas renoncer. Il ne faut rien lâcher. De leur aveu, ils ne savent rien faire d’autre que jouer au ballon rond. Alors, ils s’accrochent à leur quotidien misérable, misant sur un destin qui, enfin, se révélerait positif.

Pourtant, les raisons d’y croire sont minces. D’autant qu’aux problèmes sportifs viennent généralement se greffer les soucis d’ordre administratif. Peinant à obtenir un permis de séjour, ils ne peuvent même plus jouer dans les divisions inférieures. C’est à Anderlecht que ces joueurs déçus se retrouvent entre eux. Sur le terrain calamiteux de la Roue, ils tentent de se maintenir à niveau et espèrent encore un miracle. De toute façon, la honte les empêche de retourner chez eux.

Découvrez, dans le Paris Match de cette semaine, le parcours chaotique de certains de ces joueurs, victimes d’un système d’exploitation.

Boris De Vaere

© La Dernière Heure 2011

12:49 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2011

J'AI TOUJOURS EU DE LA SYMPATHIE de L'ESTIME ET DE L'AFFECTION POUR CETTE FEMME BELLE ET DE CARACTERE QU'Y SERAIS ICI EN BELGIQUE SANS ELLE ?

TIENS BON MADAME. FAIS-NOUS SIGNE SI VOUS AVEZ BESOIN DE NOUS NOUS VIENDRONS FAIRE CE QUE VOUS NOUS DEMANDEREZ. PAIX A VOTRE TOUJOURS TRES JEUNE PERE LA OU IL SE TROUVE.

ET MERCI D'AVOIR PARTAGE AVEC NOUS VOS FANS CETTE DIFFICILE EPREUVE. J'EN AI PLEURE MOI-MÊME D'AUTANT PLUS QUE JE SUIS ORPHELIN ^DE PERE DEPUIS L'ÂGE DE 08 ANS !!!

Lire la suite

18:26 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)