Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/08/2010

BELGIQUE : QUE CETTE ORDURE SOIT ENFERMEE A MORT LA OU IL SE TROUVE MAIS J'AURAIS ETE POUR SON EXECUTION PUBLIQUE

La vidéo qui aurait dû sauver Julie et Melissa

(20/08/2010)

Si les enquêteurs l'avaient visionnée à temps, sans doute Julie, Mélissa et les autres auraient-elles été sauvées

Dossier complet dans la DH de ce vendredi

Dutroux-Fourniret: mêmes problèmes!

CHARLEROI En décembre 1995, alors que Marc Dutroux se trouve en prison pour des délits mineurs style trafic de voitures, sa maison de Marcinelle est perquisitionnée à deux reprises, les 13 et 19, sous la supervision du maréchal des logis chef René Michaux. Les enquêteurs emportent un matériel considérable dont plusieurs dizaines de cassettes vidéo – le nombre ne sera jamais établi avec précision.

Michaux déclarera que “par manque de matériel et de temps” , les cassettes seront envoyées au Centre audiovisuel de la gendarmerie sans avoir toutes été visionnées au préalable.

Or, ces bandes magnétiques contenaient des images particulièrement intéressantes et explicites. On y voit Dutroux violer une jeune fille apparemment mineure et droguée au préalable. Pire : le prédateur pose fièrement à côté de la cache qu’il a aménagée dans sa cave pour séquestrer ses victimes et montre le dispositif qu’il a imaginé pour fermer la cellule et la rendre ainsi invisible aux regards indiscrets.

Bref, si on avait pris la peine de regarder ses cassettes à l’époque, il ne faisait aucun doute que Dutroux était plus qu’impliqué dans l’enlèvement et l’abus de jeunes filles. Non seulement il aurait été maintenu dès cet instant en prison mais une nouvelle perquisition aurait sans doute permis de délivrer Julie et Mélissa, probablement encore vivantes fin 1995.

On ne l’a pas fait et Dutroux fut relâché peu de temps après, certaines de ses bandes lui étant même restituées.

On connaît la suite. Il faudra encore huit mois pour que le monstre soit démasqué. Entre-temps, il aura fait deux nouvelles victimes, Sabine et Laetitia. Et ses premières victimes, Julie, Mélissa, mais aussi An et Eefje n’ont pas été retrouvés vivantes.

Si l’on reparle de ces cassettes aujourd’hui, c’est qu’une émission de la télévision hollandaise, Netwerk, a diffusé mardi soir des images provenant de ces vidéos. Pour les enquêteurs, ce n’est pas un scoop puisqu’elles ont été abondamment visionnées après l’arrestation définitive de Dutroux. Les images ont d’ailleurs été projetées le 19 avril 2004 – à huis clos – lors du procès Dutroux.

En revanche, c’est sans nul doute un choc supplémentaire pour le grand public.



Cet article génère un nombre très important de commentaires qui doivent être tous revus en raison du sujet abordé. Il ne nous est matériellement pas possible d’assumer cette charge additionnelle. En conséquence, cet article ne sera pas ouvert aux commentaires. Veuillez nous en excuser. Merci de votre compréhension. La modération.

G. D. M.

© La Dernière Heure 2010

21:46 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

19/08/2010

BELGIQUE : ANIMAL DE COMPAGNIE JOHNNY L'AUTRE SODOMISAIT SA COMPAGNE A L'HÔPITAL MAIS POUR QUE CA CESSE IL A FALLU QUE LES MEDECINS L'EXPULSSENT DE LA !!!

Il a violé sa compagne enceinte à l’hôpital

(12/08/2010)

Johnny imposait de violentes sodomies à la victime

LIÈGE Johnny, 23 ans, a comparu détenu devant le tribunal correctionnel de Liège pour des faits particulièrement abjects. En effet, il devait répondre de viols par sodomie sur sa compagne dans le but de se venger de leurs différends.

Il agissait principalement de la sorte lorsqu’il avait eu une dispute avec la victime. Cette dernière estimait que l’homme se comportait ainsi pour la punir et ses supplications causées par la douleur n’arrêtaient pas l’intéressé.

En 2007, la victime, alors qu’elle était enceinte, a été hospitalisée car elle était blessée suite à des sodomies violentes et des problèmes de grossesse. Johnny était continuellement dans la chambre de sa compagne, surtout quand les médecins étaient là. La victime était incapable de s’asseoir tant elle souffrait.

Les médecins ont fini par s’inquiéter du fait que la victime ne guérissait pas de ses blessures alors qu’elle était soignée.

Suite au comportement violent de l’intéressé, le personnel hospitalier a fini par l’expulser de l’établissement.

Lors de leur vie commune, il arrivait que la malheureuse donne de l’argent à Johnny pour aller voir des prostituées car elle n’en pouvait plus de son comportement.

C’est en 2008, après la séparation du couple, que la victime a osé dénoncer les viols dont elle avait été victime pendant deux ans.

Lors de l’audience, le prévenu a nié avoir forcé sa compagne. Les juges ont estimé les faits établis et ont condamné Johnny à 3 ans de prison ferme.



Sarah Rasujew

© La Dernière Heure 2010

01:29 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)

29/06/2010

LE MARIAGE MIXTE OU MACHINE A EXPULSER JUGEZ-EN ?

28.06.2010

Une Africaine indésirable en Belgique

Ce blog sera très simple et est complémentaire d'un autre blog plus complet et dont, avec plaisir, je vous enverrai l'URL.

Je destine ce blog par priorité aux membres du corps diplomatique des pays africains représentés en Belgique afin qu'ils prennent connaissance de mon parcours afin de faire venir à mes côtés la jeune femme burkinabé que j'ai épousée à Abidjan le 6 juin 2009. Et à la date du 28 juin 2009, toujours pas en Belgique !  Je ne mentionnerai que des explications à caractère technique laissant les lecteurs seuls juges du contenu des quelques documents mis en ligne, ce modeste blog étant prochainement traduit en anglais et diffusé dans la plupart des pays du continent africain.

Mon épouse et moi nous sommes suspectés, sans preuve aucune, de "mariage blanc" alors que tous deux, nous n'avons pas le moindre passif juridique, nous sommes victimes d'une nouvelle politique, de plus en plus fréquente, se servir des mariages mixtes pour "faire de l'expulsion", cette "mode" est dénoncée dans un excellent article publié par un journal suisse "Le Courrier" qui prouve que moins de 20 % des mariages mixtes sont effectivement "bidons" :

LE MARIAGE: MACHINE À EXPULSER ?

(article paru le vendredi 20 Mars 2009) :

http://www.lecourrier.ch/index.php?name=NewsPaper&fil...

Notre mariage, où il existe ce qu'on appelle une "différence d'âge" est un peu atypique mais est néanmoins parfaitement selon les règles de la loi, et je trouve cocasse qu'un pays qui promeut le mariage homosexuel et où la pédophilie est un des traits les plus odieux et les mieux connus au niveau international se permette de saboter notre union.

Le but de ce mini blog est simplement d'informer les Africains de la considération qu'on a d'eux et de leurs pays dans "l'espace Schengen", de constater la politesse exquise avec laquelle certains documents et rapports sont rédigés mais comme déjà dit, nulle appréciation ne figurera avec les extraits étant donnés qu'ils sont publiés avec les noms authentiques de ceux les ayant rédigés, le nom de mon épouse restant cependant occulté.

Je donne à présent une explication succincte sur les documents qui sont insérés :

- 1 correspondances échangées en juin 2009 entre l'état civil d'Uccle et moi-même,

- 2 extrait d'un article paru dans "La Dernière Heure" en décembre 2008,

- 3 rapport, d'une grande courtoisie, reçu le 9 décembre 2009 de l'état civil d'Uccle,

- 4 lettre du 16 décembre 2009 de mon patron, M. Charles Picqué,

- 5 lettre adressée le 27 mars 2009, à ce jour sans réponse, à  Monsieur le bourgmestre d'Uccle et Président du Sénat,

 

1

 

Yves VILLERS                                                                                                                                                                                 Bruxelles, le 19 juin 2009.

Rue de la Mutualité 48 Bte 3

1180 BRUXELLES

yves.villers@skynet.be

 

 

                                                                                                                                                                                                           Monsieur Éric SAX,

                                                                                                                                                                                                           Commune d’Uccle

                                                                                                                                                                                                           1180 BRUXELLES

Monsieur l'Echevin,

Concerne : Demande de visa de regroupement familial en faveur de Mme M. L, épouse VILLERS, suite à notre mariage célébré à Abidjan (Côte d’Ivoire) le 6 juin 2009.

Ce 16 juin, je me suis rendu à la commune afin de commencer les formalités d’arrivée en Belgique de mon épouse, Mme L. M., suite à notre mariage célébré le 6 juin 2009 en la mairie de Marcory – Abidjan.

J’entretiens avec M. une relation suivie depuis plusieurs années, notre différence d’âge, acceptée tant par elle que par sa famille n’a jamais été un obstacle entre nous, ce facteur étant perçu différemment en Afrique, tandis que, lorsque ce fut parfois nécessaire, j’ai pu assister, entre autres médicalement, ses proches.

Fonctionnaire au département de la presse en ligne du ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, bien noté de mes supérieurs et installé à Uccle depuis plusieurs années, il est clair que nos projets sont de mener une vie de couple normale et de fonder un foyer, par ailleurs, je suis en bonne santé, propriétaire de mon appartement et je puis afficher un profil judiciaire vierge de tout ennui.

Avant de conclure, je tiens également à revenir brièvement sur les pénibles événements qui m’ont frappé en novembre 2004 où je fus victime de ma bonne foi et trahi par une personne que je connaissais depuis un an au moment des faits en qui j’avais toute confiance.

D’aucuns sont victimes d’escroqueries, de la maladie ou d’accidents, et moi j’ai dû subir la perversité d’une personne en laquelle j’avais confiance, qui a préféré l’aventure et la trahison aidée en cela grâce à la passivité, voire la complaisance, de certaines autorités tant françaises que belges qui n’ont pas respecté la loi. Ce fut un fardeau qu’il m’a fallu porter mais je ne suis pas de nature à me laisser abattre par l’adversité et si je tombe, je me relève.

Je vous saurais gré de veiller à la bonne fin, et dans les meilleurs délais, de notre dossier et vous en remerciant cordialement à l’avance, je vous prie, Monsieur l’Echevin, de croire à mes sentiments les plus distingués.

 

Yves VILLERS

Réponse de l'échevin Sax à ma lettre

(24 juin 2009) 

reponse eric sax media24062009.jpg

 

 2

Article paru dans la Dernière Heure

en décembre 2008 et traitant des mariages blancs à Uccle

mariages blancs a uccle09122008.jpg

13:05 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (2)