Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/04/2010

BRUXELLES : CETTE FOIS C'EST SÛR LES CRIMINELS SONT DES JEUNES RWANDAIS !!!

 

Le miraculé du métro témoigne

(03/04/2010)

Diffusée par les télés et cartonnant sur Facebook, la vidéo de l’extrême violence dans le métro terrorise la Belgique

Les images du scandale... (VIDEO)

BRUXELLES L’homme jeté du haut de la mezzanine de la station Porte de Namur et que la vidéo montre s’écrasant sur les voies du métro – images hallucinantes montrées hier par toutes les télés belges et que nos jeunes visionnent en boucle sur Facebook – s’appelle Lyuben. Il a 22 ans.

Nous l’avions rencontré, nous avions été les seuls et déjà à l’époque, Lyuben savait qu’il était un miraculé. Et s’il était soigné en chirurgie thoracique, Lyuben trouvait incroyable que dix jours après une telle agression et cette chute de 7 à 10 mètres, il puisse quitter l’hôpital Erasme sur ses deux jambes, et pas les deux jambes devant.

Traduit du bulgare, Lyuben signifie Aimé . C’est un universitaire. En 4e année de Droit international à La Haye, il avait obtenu un stage exceptionnel à la Commission européenne à Bruxelles, qu’il a failli manquer.

En ce début de janvier, Lyuben a perdu 9/10e de vision à l’œil gauche rendu quasi aveugle – “Je discerne des ombres” ; l’oreille gauche est sourde et pour consolider trois vertèbres cervicales atteintes, ses infirmières lui prédisent “de 5 à 6 semaines de port de minerve, puis on verra” . Ses yeux sont gorgés de sang.

Lyuben nous a raconté qu’il a été attaqué dans la station par deux bandes distinctes.

Nous sommes la nuit du 31 décembre au 1er janvier et Lyuben, qui a raté le feu d’artifice, prend le métro pour rentrer à Woluwe où il kotte. Il est avec un copain sur le quai de la station Porte de Namur et, avec l’appareil photo prévu pour le feu d’artifice, prend en photo l’intérieur de la station au moment où arrivent des jeunes.

Le groupe comprend deux filles qui ne voulaient pas être photographiées mais Lyuben ne l’a pas fait exprès. Il montre aux jeunes filles qu’il efface les clichés. Mais il est trop tard et le malheureux est passsé à tabac et laissé inconscient. Ce n’est pourtant que la première agression. “Quand j’ai repris conscience, j’étais dans un tel état que mon copain a voulu appeler un taxi. Je tenais à peine. On allait remonter quand la deuxième bande, des Africains, peut-être des Rwandais, est alors arrivée”.

Et Lyuben, à l’hôpital Erasme, nous a dit que sa mémoire avait complètement effacé le moment où les auteurs ont dû l’empoigner pour le balancer et le jeter du haut de la mezzanine sur le quai, sachant qu’un métro – ils roulaient jusqu’à 5 h – allait forcément arriver. “Je suis furieux mais surtout furieux de ne pas les comprendre : pourquoi font-ils cela ? Comment c’est possible de se comporter ainsi ? C’est pour cela que je donne cette interview. Je suis moins furieux sur eux que furieux de ne pas les comprendre. […] Ce qui s’est passé à la Porte de Namur peut arriver dans tous les métros du monde et à Bruxelles aussi bien qu’à Moscou, Sofia, Berlin ou Amsterdam”.

Lyuben ne réalisait pourtant qu’à moitié. Les policiers n’ont d’abord pas voulu lui montrer les 2 minutes 42’ de vidéo. Ils lui ont expliqué que deux témoins l’ont sauvé et Lyuben, qui ne les connaît pas, veut les remercier. “Je leur souhaite une Bonne Année, du fond du cœur, merci”.

Accourus de Blagoevgrad – leur origine en Bulgarie – les parents se scandalisaient de tant de violence gratuite. Ils nous confiaient “qu’il faudrait plus de policiers dans votre métro.” Le portefeuille avait été retrouvé, vide. L’enquête n’a jamais abouti. Pas encore (0800.91.119).

Gilbert Dupont

 

16:09 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1)

02/04/2010

LE VOLE CATHOLIQUE OU CATHODIQUE ?

FW: [lecridesopprimes] Prêtre le jour, père de famille la nuit...‏
De : oscar shamba (oscarshamba@hotmail.com)
Envoyé : vendredi 2 avril 2010 13:56:56
À : adolo Dover ossongo (adolosongo@hotmail.com)

 

To: lecridesopprimes@yahoogroupes.fr
From: lecridesopprimes@yahoo.de
Date: Fri, 2 Apr 2010 11:50:56 +0000
Subject: [lecridesopprimes] Prêtre le jour, père de famille la nuit...

 

Prêtre le jour, père de famille la nuit...

02.04.10 - 07:16
Une histoire abracadabrante que celle du curé de Loyers en région namuroise. Il a mené une double vie pendant treize ans. Celle de prêtre et celle... de père de famille. Sa duperie vient d'être découverte par la justice.
C'est une information du journal L'Avenir. Originaire du Congo, il était arrivé en Belgique en 1995. Edouard Kabongo demande alors l'asile sous une fausse identité. Asile qu'il obtient avant d'être naturalisé. Il vit à l'époque avec sa compagne et un enfant.
Quatre ans plus tard, l'homme réapparaît, sous sa vraie identité, avec cette fois un diplôme de prêtre sous le bras. Nouvelle demande d'asile, nouvelle naturalisation.
Il officie alors dans différentes paroisses des provinces de Luxembourg et Namur avant d'atterrir à Loyers.
Engagé par un CPAS
Prêtre apprécié, il redynamise la paroisse mais ce que tout le monde ignore, c'est que l'homme continue à vivre par ailleurs sous sa fausse identité.
Il émarge au CPAS, et obtient un diplôme d'assistant social et est même engagé par le CPAS de Schaerbeek. La supercherie vient donc d'être découverte.
Accusé de faux, usage de faux et d'escroquerie, Edouard Kabongo est en aveu des faits. Il passera en chambre du conseil ce vendredi.
 
Sébastien Remacle
RTBF

18:20 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (6)

26/03/2010

LA MONARCHIE EST LA CHANCE DE SURVIE POUR LA BELGIQUE COMME ETAT

La majorité des Belges en faveur du maintien de la monarchie

(26/03/2010)

Pour les Belges, le moment n'est pas encore venu pour Albert II de céder le flambeau à son fils Philippe

Sondage : Et vous, pour ou contre le maintien de la monarchie?

BRUXELLES La majorité des Belges (62%) sont favorables au maintien de la monarchie, selon un sondage Ipsos réalisé pour les quotidiens La Libre Belgique et De Standaard et dont certains résultats sont consultables sur le site internet des deux quotidiens. Le sondage révèle toutefois des différences régionales puisque 74% des sondés en Wallonie se déclarent en faveur d'un maintien de la monarchie, pour 73% à Bruxelles et 54% en Flandre.

Autre enseignement de ce sondage: pour les Belges, le moment n'est pas encore venu pour Albert II de céder le flambeau à son fils Philippe. Pour 52 pc des Belges interrogés, le moment de cette transition n'est pas encore venu, tandis que 30% des Belges pensent le contraire pour 18% de gens qui ne se prononcent pas sur la question.

Les résultats complets du sondage paraîtront dans La Libre Belgique et De Standaard samedi.

© La Dernière Heure 2010

21:15 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1)