Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/12/2012

LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES ONT-ILS CHANGE LE GENRE HUMAIN ?

Pour le savoir, dis-je, avec précision, il nous faut, chercheur ou non, avoir eu à faire avec le témoin du départ de l'humanité. Et ça, malin qui m'en donnera de ses nouvelles, c'est ce qui est difficile. Tout est difficile et tout est facile à la fois. Il suffit de vouloir que l'un précède l'autre, et vice-versa.

Antoine-Dover Richard Gary OSONGO-LUKADI

Directeur-Administrateur kilimandjero.blogs.dhnet.be

"Ahora Siempre adol'che"

Lire la suite

AFGHANISTAN : MASSOUD LE CHE GUEVARA AFGHAN !

Morceau choisi /

"Chaque régime a besoin d’un héros, et s’il n’en trouve pas parmi ses propres rangs, il doit en choisir un dans l’histoire."

Lire la suite

27/12/2012

CONGO/KINSHASA : DES VEUVES DE PROFESSEURS DECEDES HARCELES SEXUELLEMENT PAR D'ANCIENS COLLEGUES DE LEURS MARIS !!!

D'où vient ce peuple qu'on appelle congolais ? J'en ai marre. Parce que chez lui tout tourne autour de BFM = entendons bieères, femmes, et musiques. Le pire c'est quand certains auteurs font partie des grands professeurs soi-disant du pays. Ceux qui y vont jusqu'à harceler les veuves de leurs collègues. Ata vous-mêmes, lisez ici.

Morceau choisi :

"Elles dénoncent aussi le harcèlement dont elles sont victimes de la part des autorités de cette institution. Pour occuper les postes de travail laissés vacants par leurs défunts maris, elles affirment qu’elles sont l’objet des traitements dégradants de la part des autorités académiques dont certaines n’hésitent pas de leur faire la cour. « Nous venons dénoncer l’injustice dont nous sommes victimes de la part du comité de gestion de l’Université de Lubumbashi. Certaines d’entre nous n’ont pas d’autres moyens de survie. Le recteur refuse que nos enfants soient pris en charge comme auparavant », s’indigne Rose Mabruki, l’une des veuves. Elles soutiennent que c’est depuis trois mois qu’elles demeurent non payées, tandis que d’autres épouses perçoivent régulièrement leurs cachet. "

Lire la suite