Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/07/2014

CONGO-KINSHASA:2016 ETAIT-CE LA FIN DU MONDE?

VERBATIM:

"Les apparences sont trompeuses. A première vue, le Congo connaît l’une des situations les plus favorables de son histoire : une croissance économique de 8,5%, une monnaie stable, les salaires des agents de l’Etat régulièrement payés par voie bancaire. Dans Kinshasa traversée d’artères bien entretenues, de nouveaux supermarchés, magasins d’alimentation et même boutiques de luxe s’ouvrent chaque semaine et il n’est plus rare de rencontrer des Congolais issus de la diaspora qui ont rapatrié au pays leurs économies et leur dynamisme, estimant que la conjoncture était favorable pour entamer un retour définitif. En outre, malgré des combats sporadiques qui mettent encore aux prises les forces gouvernementales et des groupes armés dans l’Est du pays, et malgré des massacres comme celui de Mutarule au Sud Kivu, la sécurité est peu à peu rétablie sur l’ensemble du territoire et l’autorité de l’Etat s’exerce partout. Bref, le Congo se modernise, se stabilise, de grands projets sont mis en chantier et les souvenirs amers de la confusion et des fraudes qui avaient marqué les dernières élections de 2011 s’estompent peu à peu…"

Colette Braeckman Le Soir, 21 juillet 2014

Lire la suite

CONGO-KINSHASA:AUBIN MINAKU SERA-T-IL ENTENDU SUR LES PASSIONS POST-ELECTORALES?

VERBATIM:

"Si je comprends bien, la nouvelle équipe gouvernementale devra préparer les prochaines échéances électorales…Elle devra préparer ces échéances de manière à ce que les prochaines élections se déroulent dans un climat apaisé, avec un consensus acceptable qui nous évitera de tomber dans des schémas d’affrontements. Le chef se demande souvent si nous avons déjà atteint le point de non retour ..Il nous faut encore travailler pour éviter totalement la guerre…D’où l’idée d’associer l’opposition au pouvoir, déjà maintenant…Dans notre pays, l’opposition a toujours souhaité participer au pouvoir. Nous sommes une jeune démocratie, un système où l’opposition doit se construire"

Lire la suite

LU DE BELGIQUE MON PAYS:CHAISES MUSICALES EN AFRIQUE CENTRALE:QUI BOUGERA LE PREMIER?

VERBATIM:

"C’est au Burundi que les inquiétudes sont les plus vives, depuis qu’un rapport de la Binub, la mission de l’ONU au Burundi, a révélé que le parti au pouvoir, le FDD CNDD (Comité national pour la défense de la démocratie) qui organise depuis longtemps ses jeunes militants en groupes de sportifs, était passé à la vitesse supérieure : les Imbonerakure apparaissent désormais comme une sorte de milice paramilitaire, ils font régner la peur dans les campagnes et surtout, des armes et des uniformes leur auraient été distribués ! Malgré les démentis officiels, il se confirme que les durs du parti, d’anciens rebelles issus de la lutte armée, n’entendent pas laisser le président Nkurunziza abandonner le pouvoir sans essayer d’imposer un troisième mandat. Ils assurent que le premier a été exercé avant la conclusion des accords de paix d’Arusha et que le mandat actuel est donc le premier obtenu dans le cadre de la nouvelle Constitution, ce qui signifie que le chef de l’Etat pourrait se présenter pour un autre terme…Une telle interprétation est vivement contestée par l’opposition et le Parlement l’a mise en échec. C’est pourquoi d’aucuns redoutent que les tenants de la majorité présidentielle recourent à la violence et à l’intimidation, afin de persuader les électeurs de ne pas s’aventurer à « mal » voter.
Discrétion et répression au Burundi, silence inquiet au Rwanda… Tout autre est le climat à Kinshasa, où le calendrier électoral est le principal sujet de conversation."

Colette Braeckman Le Soi 20 juillet 2014

Lire la suite