Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/10/2013

L'ANTI-TERRORISME DU FUTUR

MORCEAU CHOISI:

"Ce célèbre autodidacte a récemment publié un article de 33 pages auquel il a donné le titre racoleur de «Terrorisme stratégique: un appel à l’action» (Strategic Terrorism: A Call to Action). Son argumentaire est facile à comprendre, et sûrement vrai: les États-Unis concentrent tous leurs efforts pour empêcher un mec de faire exploser un avion et tuer 300 personnes plutôt que d’en arrêter un autre qui veut répandre volontairement la variole et faire 300.000 victimes."

slate.fr Publié le 09/10/2013
Mis à jour le 09/10/2013 à 9h15

Lire la suite

DESMOND TUTU DECONSEILLE LES AFRICAINS DE NE PAS QUITTER LA CPI !

VERBATIM:

Je pense et suis certain que l'Evêque Anglican se trompe. Ce n'est pas à la CPI qu'on lutte pour les droits des opprimés afro-noirs et du Tiers-Monde en général, parce que celle-ci fait montre de complaisance et de partialité lorsqu'il s'agit des intérêts primordiaux des pays puissants économiquement, militairement, c'est-à-dire occidentaux. Dans le même sens, celle-ci (CPI) ne sera crédible qu'au moment où elle incarcera des dirigeants blancs comme G.W.Bush fils, N.Sarkozy, Bernard-Henri Lévy et consorts qui ont été été en amont et en aval des troubles politiques et sociaux en Irak, en Afghanistan, en Côte d'Ivoire, en Libye, et en République Démocratique du Congo pour ne parler que de ces quelques pays. Continuer à siéger à la CPI, c'est estimer que l'homme blanc est supérieur à l'homme noir, que celui-ci a un comportement très barbare, et que pour le retenir, il convient de le faire surveiller par celui qui a un comportement supérieur, civilisé, c'est-à-dire l'homme blanc. Or, ceci est totalement absurde quand on voit la confusion des valeurs dans laquelle l'homme blanc en est tributaire, surtout aujourd'hui, dont le mariage pour tous. Ce n'est pas la CPI seulement que l'Afrique doit quitter, mais l'ONU également, et toutes les institutions sociales, monétaires, médicales liées à cette dernière, dont le vrai rôle consiste à rapporter beaucoup d'argent aux pays occidentaux.

Prof./Hdr./Dr.Antoine-Dover OSONGO-LUKADI

Chercheur habilité à diriger des recherches de philosophie

Professeur des universités

Blog : kilimandjero.blogs.dhnet.be (www.dh.be/rubriqueblogs)

Courriels :

antoinedoverrichardol@hotmail.fr

osongo_lukadi@yahoo.fr

Devise :

« Ahora Siempre »

 

Lire la suite

09/10/2013

VATICAN : LA CROISADE OUBLIEE DE BENOÎT XVI,épingle-t-on,CAR J'APPUIE LA VISION DEU SAINT PERE DEMISSIONAIRE !!!

MORCEAU CHOISI :

"Dans les commentaires sur la renonciation du pape Benoît XVI, une tonalité domine : en quittant son trône avec « courage et panache », le souverain pontife se conforme aux critères de la modernité. Pourtant, en Amérique latine, le souvenir qu’a laissé l’ex-cardinal Joseph Ratzinger restera associé à un grand bond en arrière.Retour sur les années 1960 — époque où dom Hélder Câmara, l’archevêque de Recife qui incarne la conscience des catholiques progressistes du continent, fait le constat demeuré célèbre : « Quand je donne à manger aux pauvres, on dit que je suis un saint ; quand je demande pourquoi ils sont pauvres, on me traite de communiste. » La misère, l’analphabétisme, la marginalisation de dizaines de millions d’habitants ont provoqué la radicalisation d’un grand nombre de chrétiens ainsi que de certains membres de la hiérarchie. Dans un climat d’aggiornamento, sous le pontificat de Jean XXIII et surtout à partir du concile Vatican II (1962-1965), l’encyclique Populorum progressio apporte, en mars 1967, la caution de Rome aux prises de position du clergé progressiste, en particulier brésilien."

Lire la suite