Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/06/2013

LES MISERABLES AFRO-NOIRS SONT PLUS MISERABLES QUE CEUX DONT PARLAIT VICTOR HUGO DANS SES "MISERABLES"

VERBATIM:

"Indésirable en Afrique du Sud, où il comptait se rendre depuis le Kenya, l'ancien président François Bozizé n'était toujours pas de retour à la mi-juin dans la villa louée à Yaoundé, au Cameroun, où il a entamé son exil après son renversement, le 24 mars. La perspective de son arrivée à Johannesburg a suscité un tollé au parlement sud-africain, obligeant Maite Nkoana-Mashabane, la ministre des Affaires étrangères, à préciser que, à la demande des chefs d'État de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), l'ancien maître de Bangui n'y serait pas accueilli."

Lire la suite

12/06/2013

CONGO/KINSHASA : FALLY IPUPA "JE NE SUIS PAS ENCORE LE MEILLEUR MAIS LE PROCHAIN SUR LA LISTE"

VERBATIM :

"Le chanteur de charme, qui s’inscrit en cela dans la tradition locale d’une forme de romantisme dégoulinant, devient sobre et sérieux le temps de Stop à la guerre (sur la version 27 titres de Power Kosa Leka), pour dénoncer ce qui se passe dans l’est de la République du Congo. En fin stratège, Fally est conscient que sa notoriété acquise grâce à une forme de légèreté peut aussi lui permettre de s’investir au-delà de la musique, entre autres avec la fondation à son nom qu’il compte lancer prochainement."

 

Lire la suite

LES INCONTOURNABLES PROFESSIONNELS DE LA MAUVAISE FOI !!!

VERBATIM :

1°"L'utilisation de l’arme nucléaire par les Etats-Unis contre le Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale fait depuis toujours l’objet d’un débat vif en émotions. Au départ, rares étaient ceux qui remettaient en cause la décision prise par le président Truman de larguer deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Mais dès 1965, l’historien Gal Alperowitz affirmait que si les deux bombes avaient certes provoqué la fin immédiate de la Seconde Guerre mondiale, les dirigeants japonais avaient l’intention de capituler et l’auraient probablement fait avant la date de l’invasion prévue par les Etats-Unis, le 1er novembre 1945." 

"Larguer deux bombes atomiques n’était donc pas nécessaire pour gagner la guerre. Depuis 48 ans, d’autres historiens sont entrés dans l’arène: certains rejoignant Alperowitz et dénonçant les bombardements et d’autres affirmant avec véhémence que les bombardements étaient moraux, nécessaires et qu’ils ont contribué à sauver des vies humaines."

Slate.frPublié le 07/06/2013
Mis à jour le 07/06/2013 à 21h33

Lire la suite