Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/04/2013

VENEZUELA : UN PAUVRE COMPREND MIEUX QUAND ET POURQUOI DECLENCHER UNE REVOLUTION EXCEPTE CHE GUEVARA!

VERBATIM

"Chávez est venu au monde au sein d’une famille très pauvre, au fin fond du Far West vénézuélien, à Sabaneta, un petit village des Llanos, ces grandes plaines infinies qui butent contre la chaîne des Andes. Quand il naît, en 1954, ses parents n’ont pas 20 ans. Instituteurs intérimaires dans un hameau perdu, mal payés, ils doivent confier leurs deux premiers enfants, Hugo et son frère aîné Adan, à leur grand-mère paternelle. Métisse afro-indigène, Rosa Inés les élève jusqu’à ce qu’ils atteignent 15 ans. Intelligente, pédagogue, dotée d’un remarquable bon sens et débordant d’amour, cette grand-mère exercera une influence déterminante sur le petit Hugo."

Ignacio Ramonet

Ancien directeur du Monde diplomatique. Les informations contenues dans cet article sont issues d’un livre d’entretiens de l’auteur avec l’ancien président vénézuélien, intitulé Hugo Chávez. Ma première vie, à paraître en espagnol à la rentrée prochaine.

Lire la suite

05/04/2013

FAUT-IL ABOLIR LES FRONTIERES ? QUESTION DIFFICILE VOIRE CRUCIALE S'IL EN EST PARCE QUE VITALE JE VOUS RECOMMANDE CE BEL ARTICLE

VERBATIM DES VERBATIM :

"Une chaîne de montagnes ou un cours d’eau ne suffisent pas à instituer la séparation entre deux pays. Toutes les frontières ont été tracées par l’homme, définies au terme de guerres et de négociations, fixées dans des traités. Dès le XVe siècle, à Tordesillas, les colonisateurs portugais et espagnols s’entendirent sur un partage du monde. Quatre siècles plus tard, à Berlin, Français et Britanniques redessinèrent la carte de l’Afrique, au mépris des réalités locales et au prix d’un découpage arbitraire de géomètre qui continue de fragiliser le continent. Puis vint le traité de Sèvres, quand les vainqueurs de la première guerre mondiale organisèrent le dépeçage de l’Empire ottoman et établirent leurs mandats au Proche-Orient, divisant les populations, créant des clivages artificiels. Même les mers ont eu besoin de leur convention : à Montego Bay, en 1982, l’Organisation des Nations unies (ONU) a défini les règles du partage des eaux territoriales, afin d’en finir avec un désordre qui profitait surtout aux nations riches – lesquelles ont longtemps refusé de ratifier le texte. En fait, les frontières sont si peu naturelles que les Etats éprouvent souvent le besoin de les matérialiser. Et ils ont trouvé toutes sortes de moyens pour y parvenir : ériger des murs, dresser des barrières ou tendre des fils barbelés."

slate.fr

« Manière de voir » n° 128 — Avril - mai 2013

Lire la suite

CONGO/KINSHASA : POUR ÊTRE MINISTRE ON PEUT MÊME ACCEPTER D'ÊTRE AVEUGLE AU POINT DE SE FAIRE DEPOUILLER DE TOUT!

MORCEAU CHOISI :

"L’ancien ministre est resté longtemps dans l’attente de “son poste” qui n’arrivait toujours pas même après la publication du gouvernement Matata Ponyo. Las d’attendre, il va décider de porter l’affaire devant la police.Denis Lessie et ses co-accuusés vont être déférés devant la justice, a annoncé le général Oleko."

Lire la suite