Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/04/2013

PERVERS C'EST QUI ET QUE QUOI ET/OU COMMENT LE DEVIENT-ON : LE DOSSIER

MORCEAU CHOISI :

"Les pervers sont partout. En tout cas d'après les médias, qui emploient le terme à tort et à travers. Ainsi, on a pu apprendre sur le site de l'Express que Staline n'était qu'un banal pervers narcissique. Est-ce à dire qu'il souffrait de la même pathologie que Dominique Strauss-Kahn, dont les penchants sexuels lui ont, à lui aussi, valu le titre de pervers –tout court, cette fois? Ou bien était-il plus proche de Christian Grey, le héros du best-seller érotique 50 Shades of Grey amateur de bondage et de pratiques sado-maso?"

slate.fr Publié le 02/04/2013
Mis à jour le 02/04/2013 à 10h38

Lire la suite

31/03/2013

LE MACHIAVELISME OCCIDENTAL CHRONIQUE JUSQU'AU-BOUTISTE AU BOUT DU ROULEAU

VERBATIM DES VERBATIM :

"Il est en effet plus libéral de spolier un retraité chypriote en prétextant qu’on vise à travers lui un mafieux russe réfugié dans un paradis fiscal que de faire rendre gorge à un banquier allemand, à un armateur grec, à une entreprise multinationale abritant ses dividendes en Irlande, en Suisse ou au Luxembourg."

 

par Serge Halimi, avril 2013,lemonde-diplomatique.fr

"Cesser de mentir à tous, en laissant croire que la création monétaire suffira à recréer de la croissance et à éliminer la dette. La planche à billets n’est pas éthique; elle ne fait que transférer les actifs les moins sûrs dans les bilans des banques centrales et prépare l’inflation, impôt sur les plus pauvres."

Jacques Attali

Article également publié sur L'Express

Slate.fr Publié le 27/03/2013
Mis à jour le 27/03/2013 à 9h51

 

Lire la suite

28/03/2013

FRANCE : CE QUE NOUS AVONS LU ET ENTENDU CHEZ NOS VOISINS DE DERRIERE LA-BAS DERRIERE!!!

VERBATIM :

«  Ne vous mariez pas », lui a lancé une dame d’un certain âge, comme le montre des images de BFM TV. Rires gênés de François Hollande, complètement pris au dépourvu. Son interlocutrice enchaîne : « On ne l’aime pas… On ne l’aime pas, voilà… » Le compagnon de Valérie Trierweiler semble bredouiller un « pourquoi » avant de se raviser et de se détourner dans un rire. C’était plus prudent…"

Lire la suite