Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/11/2015

SOYEZ LES BIENVENUS DANS L'UNIVERS DU HARCELEMENT A TOUT VENT MERCI !!!

VERBATIM:

" Au moment des faits, la victime a demandé aux deux caissiers présents d'appeler la police, en vain. Il a dû s'en charger lui-même, tandis que les deux femmes le poursuivaient. "Ce n'est pas une blague et cela doit être pris au sérieux", affirme Jessica Raven, qui dirige une association contre le harcèlement de rue. Homme ou femme, tout le monde peut être victime d'une agression sexuelle. "C'est un exemple de harcèlement sexuel en public que les gens de notre ville vivent tous les jours. C'est complètement inacceptable et cela peut aussi arriver aux hommes."

Source:Yahoo.fr du 12/11/15

Lire la suite

10/11/2015

CONGO-KINSHASA: UN CHAMPION EN CACHE-T-IL UN AUTRE?

VERBATIM:

"Fils d’un Grec juif de Rhodes ayant fui la shoah en 1940 et d’une femme originaire d’une famille princière du Katanga, Moïse a fait de l’entreprise familiale de pêcherie industrielle et de transports de minerais l’une des plus prospères du pays. Dix ans après avoir créé son équipe de foot en 1997, Katumbi se lance dans la politique et se fait élire en 2006 gouverneur du Katanga. Son parcours rappelle celui de Berlusconi à ses débuts: entrepreneur, président d’un club de foot, homme politique. Catholique pratiquant, père de trois enfants, il va à la messe surtout avant les matchs importants."

Source: Paris Match Le 09 novembre 2015 | Mise à jour le 09 novembre 2015
Par François de Labarre

Lire la suite

09/11/2015

CONGO-KINSHASA:IL N'Y A JAMAIS EU DE SPORT SANS POLITIQUE C'EST CURIEUX MAIS C'EST COMME CA IL FAUT PAS RÊVER DU TOUT !

VERBATIM:

"Dans les journaux, les caricaturistes s’étaient amusés de la situation. Dans Le Potentiel, le titre le plus lu à Kinshasa, le dessinateur Kash avait représenté les « gros bras » de la majorité arborant des maillots « vive l’Algérie ». L’allié Kamerhe dans les tribunes Ce dimanche, le stade de Lubumbashi était « the place to be » pour les politiques. Même Evariste Boshab, ministre de l’Intérieur et haut responsable du parti présidentiel était assis à côté de Moïse Katumbi. Le Premier ministre, Matata Ponyo s’est même fendu d’un message de soutien sur son compte Twitter. Mais c’est dans l’opposition que les leaders se sont bousculés à Lubumbashi pour assister au match. La visite la plus remarquée a sans doute été celle de Vital Kamerhe, le patron de l’UNC, qui est même venu saluer le Tout Puissant Moïse avant le match dans sa résidence privée. La venue de Kamerhe symbolise le mieux les nouvelles alliances qui sont en train de se nouer entre l’opposition et Katumbi."

Source:Afrikarabia du 09/11/15

Lire la suite