Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/11/2013

LIBYE : LES SOI-DISANT REVOLUTIONNAIRES ONT CONFONDU LIBERTE ET DEMOCRATIE

VERBATIM:

"Les «révolutionnaires» ont confondu liberté et démocratie avec violence et haine, et plongé le pays dans le chaos."

slateafrique.com du 21/11/13

Lire la suite

USA : SI LES MESSIEURS CONNAIT-TOUT AVAIENT ECOUTE CETTE PAUVRE CITOYENNE PEUT-ÊTRE QUE J. KENNEDY N'AURAIT JAMAIS ETE ASSASSINE CE JOUR-LA A DALLAS!!!

VERBATIM:

"Assassinat de Kennedy: la lettre prophétique qui lui disait de ne pas venir à Dallas.Ce qu'écrivait à la Maison Blanche une habitante de Dallas quelques jours avant la venue de JFK dans la ville du Texas apparaît aujourd'hui cruellement prophétique."

slate.fr

Lire la suite

CONGO-KINSHASA : EN FILIGRANE ET RIEN QUE POUR VOUS LE GENERAL OLENGA RACONTE LA DEFAITE DU M23

VERBATIM:

"Nommé chef d’état major des forces terrestres après la suspension du général Amisi, soupçonné de trahison, le général François Olenga est un nationaliste de la première heure : opposant au président Mobutu, il étudia en Tchéquie, puis fut longtemps réfugié en Allemagne et il ne revint au Congo que dans le sillage de Laurent –Désiré Kabila, lorsque ce dernier entreprit, durant la guerre de 1996-97, de chasser le dictateur, avec le soutien des armées du Rwanda et de l’Ouganda. C’est dire si Olenga, devenu officier au sein de l’armée gouvernementale, où il fut, entre autres, chargé de la logistique, participa à toutes les guerres et rencontra personnellement les principaux acteurs de la région, les présidents du Rwanda et de l’Ouganda et aussi l’actuel ministre de la défense rwandais James Kabarebe qui, après la première guerre du Congo, occupa durant quelques mois les fonctions de chef d’état major de l’armée congolaise.Aujourd’hui, le général Olenga estime que les vexations subies sur le front de l’Est ont été lavées : « lorsque, dans une interview au « Soir », Kabarebe a osé déclarer que l’armée congolaise ne serait même pas capable de tuer un rat, je me suis senti furieux, humilié. Mais c’est sur le terrain que j’ai voulu répondre et aujourd’hui c’est chose faite : le M23 et ses alliés ont été boutés hors du pays"

Carnet de C. Braeckman
Goma, 9/11/2013 (C. Braeckman / MCN, via mediacongo.net)

Lire la suite