Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/11/2013

CONGO-KINSHASA : L'"INSIGNABLE", L'INACCEPTABLE TOKODIMA TE OH MALAMU TOKUFA KO !

"Le projet d’Accord de Kampala à signer entre Kinshasa et le M23, lequel irrite tant le gouvernement congolais, se trouve affiché, noir sur blanc, sur le net. Comme cela se disait tout bas, le texte est effectivement libellé en 11 points. A la lecture de ce document concocté par la facilitation ougandaise, on se rend compte que son contenu vise la survie politique des cadres politiques et militaires de cette rébellion, après sa déroute militaire au Nord-Kivu. Il ne s’agit pas, contrairement à certaines affirmations tendant à banaliser les réserves de la délégation congolaise, d’un simple problème de sémantique autour de l’intitulé portant sur l’Accord ou la Déclaration de reddition du M23."

Kinshasa, 25/11/2013 (Le Phare, via mediacongo.net)

Lire la suite

24/11/2013

CONGO-KINSHASA : QUAND LE SULFUREUX JEUNE AFRIQUE FAIT LA PUBLICITE DE M. CHALUPA AU MEPRIS D'AUTRES GRACIES?

VERBATIM:

M. Chalupa avait été élu député en 2006, puis son mandat avait été invalidé. Il s'était représenté sans succès aux législatives de novembre 2011. Pour la présidentielle, organisée conjointement, il soutenait Etienne Tshisekedi, chef de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le premier parti d'opposition, qui a rejeté le résultat des deux scrutins.Emprisonné après ces élections contestées, remportées par le président sortant Kabila et les partis le soutenant, M. Chalupa était accusé de faux et usage de faux à propos de l'attestation d'acquisition de la nationalité congolaise, de sa carte d'électeur et de son passeport congolais.M. Chalupa est né en 1948 à Uvira, au Sud-Kivu (est), d'une mère grecque et d'un père d'origine portugaise. Après des études d'architecture à Bruxelles, il est revenu dans son pays natal où il a développé des activités dans l'affichage et la publicité."



Lire la suite

EUROPE : ET SI DONC DES FEMMES ET HOMMES POLITIQUES ETAIENT VICTIMES DU RACISME VULGAIRE QUE DIRE DE L'ENSEMBLE AFRO-NEGRE ?

Affaire Taubira : Kyenge, Diaby... les autres politiciens européens confrontés au racisme

22/11/2013 à 19:37 Par Elena Blum
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 
Taubira, Kyenge et Diaby ne sont pas les seuls politiciens européens à subir le racisme. Taubira, Kyenge et Diaby ne sont pas les seuls politiciens européens à subir le racisme. © AFP

En France, Christiane Taubira est en butte au racisme décomplexé. Las, ce n’est pas la seule personnalité politique dans ce cas en Europe. Tour d'horizon en images.

"La guenon, mange ta banane", "Je préfère la voir dans un arbre que de la voir au gouvernement", "Y a bon Banania ! Y a pas bon Taubira"... Les insultes racistes envers la garde des Sceaux se sont multipliées, rappelant malheureusement la situation de Cécile Kyenge, ministre italienne de l’Immigration, victime elle-aussi de propos haineux. Certes, l’égalité et la diversité progressent au sein de la politique européenne, mais avec pour corollaire, désormais, une hausse significative des injures raciales et de l'intolérance décomplexée. Tour d’horizon des hommes et femmes politiques européens victimes d'un racisme qu'on croyait, un peu vite sans doute, d'un autre âge.

Il y a deux mois seulement, le premier député noir faisait son entrée au Bundestag : Karamba Diaby a rejoint le Parlement allemand le 22 septembre 2013. Mais, même s'il minimise le phénomène, ce Sénégalais d'origine avait déjà subi les insultes de plusieurs politiciens d’extrême droite. Lesquels, en 2011, n'hésitaient pas à conseiller au "nègre" de "retourner dans sa savane". Ricardo Lumengo, deuxième député d’origine africaine de Suisse, a subi les mêmes attaques : en 2007, lors de l'une de ses toutes premières interventions, les députés du Parti Suisse de la Liberté ont mangé des bananes et des chocolats appelés "têtes de nègres" tout en poussant des cris de singes. Le 1er mai 2008, le politicien né en Angola est intervenu à l'occasion de la fête du travail et a reçu une pluie de bananes. Des députés ont quand même, par la suite, essayer de nier tout lien entre ces actes et la couleur de peau de Ricardo Lumengo.

Pas assez loyaux ?

En Belgique, le parti nationaliste d'extrême droite Vlaams Belang a déclaré, en mai 2011, dans un pamphlet distibué gratuitement que Bertin Mampaka, vice président du Parlement bruxellois, était le "symbole d'une population migrante menaçant la paix sociale". Même scénario pour Manuela Ramin-Osmundsen, ancienne ministre de l’Enfance et de l’Égalité en Norvège, d'origine martiniquaise, et première non-blanche du gouvernement (2007), ou pour Ahmed Aboutaleb, ancien secrétaire d’État aux Affaires sociales des Pays-Bas et maire de Rotterdam (2009), ainsi que pour Nyamko Sabuni, ministre de l’Intégration et de l’Égalité des genres du gouvernement suédois (2006). L’extrême droite ne les considère pas comme "légitimes" et s'inquiète qu'un pouvoir politique soit donné à une personne, selon elle, "loyale à une puissance étrangère", l'attachement de ces politiciens à leur pays étant remis en cause sans aucun fondement.

Au Royaume-Uni, c’est Sayeeda Warsi, ministre d’État aux Affaires étrangères et membre de la chambre des Lords, qui a été attaquée sur sa religion : d'origine pakistanaise, elle est musulmane et se bat contre l’islamophobie. Il n'en fallait pas plus pour que ses détracteurs l’accusent de radicalisme, voire sous-entendent qu'elle pourait avoir des liens avec le terrorisme. Enfin, John Godson, premier député noir de Pologne, né au Nigeria, subit depuis plus de 20 ans des actes racistes : passé à tabac à plusieurs reprises lors de son arrivée en Europe en 1993, il a également été menacé de mort. Si en juin 2012, il affirmait que les Polonais sont aujourd'hui plus ouverts et que le racisme disparaît, il admet aussi que "l'antisémitisme en Pologne est toujours un problème".

________

Par Elena Blum (@ElenaBlum)



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Diaporama | Affaire Taubira : Kyenge, Diaby... les autres politiciens européens confrontés au racisme | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook